Lancement du projet SLAFNET

Sous l’égide de la Commission européenne, la réunion de lancement du projet européen SLAFNET – Slavery in Africa: a dialogue between Europe and Africa, s’est tenue du 5 au 7 juillet 2017 à Nice, dans les locaux du Campus Universitaire Saint Jean d’Angely. Ce projet, coordonné par l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et financé à hauteur de 1 107 000 euros pour une période de trois ans, associe une équipe pluridisciplinaire d’une cinquantaine de chercheurs, au sein d’un consortium rassemblant 13 partenaires du Nord et du Sud. Son objectif : la création d’un réseau international de recherche, dédié aux legs de l’esclavage, en Afrique et en Europe.

Une première dans les sciences humaines et sociales 

C’est dans le cadre du programme RISE – Research and Innovation Staff Exchange, du pilier d’Excellence Scientifique d’Horizon 2020 que le projet SLAFNET développera au cours de ces trois prochaines années le plus vaste réseau international de recherche, pluridisciplinaire, dédié aux legs de l’esclavage, en Afrique et en Europe. Basé sur plusieurs années de collaboration et d’échange constructifs, ce projet est destiné à la mise en synergie des travaux réalisés par des équipes de recherche des deux continents, francophones et anglophones, sur les dynamiques sociales qui se mettent en place après les abolitions de l’esclavage et jusqu’à nos jours.

Forts de leurs compétences et expertises reconnues par tous sur ce sujet, les 13 partenaires impliqués sur les deux continents déclineront leurs travaux en 3 volets – formation, recherche et valorisation, dans le but de :

  • Promouvoir et soutenir la coopération entre chercheurs et institutions des deux continents
  • Renforcer le soutien aux jeunes chercheurs africains et européens
  • Développer de nouvelles synergies avec le monde académique et non-académique

Un projet pluridisciplinaire international

Sous la coordination de l’IRD et pendant trois années, ce sont plus d’une cinquantaine de chercheurs et plus d’une centaine d’échanges de personnel de recherche et d’innovation qui seront à l’œuvre à travers ces différents pays : Kenya, Maurice, Cameroun, Ethiopie, Sénégal, Allemagne, Portugal, Grande Bretagne et France.

Ces échanges intensifs et la mise en place d’activités collectives sur ces territoires permettront au projet SLAFNET d’aborder différentes problématiques telles que :

  • Comprendre les questions relatives à la citoyenneté, à la marginalisation et à l’injustice dans les societés post-esclavagistes en Afrique et en Europe
  •  Analyser la dialectique entre le souvenir et l’oubli de l’esclavage
  • Réfléchir sur les processus de patrimonialisation de cette histoire à l’échelle individuelle et nationale
  •  Réaliser un inventaire des bases de données des ressources existantes sur l’esclavage dans l’Atlantique et l’océan Indien occidental

C’est en juin 2020 lors de la conférence internationale Slavery in Africa – SLAFCO 2 que s’achèvera le projet SLAFNET, ce sera l’occasion pour le consortium de présenter l’aboutissement de ces 36 mois de coopération.

SLAFNET – Slavery in Africa: a dialogue between Europe and Africa

Le projet européen SLAFNET, (Slavery in Africa: a dialogue between Europe and Africa) soumis dans le cadre de l’appel à propositions 2016 « RISE » des Actions Marie Sklodowska-Curie (Horizon 2020) a été accepté par la Commission européenne.

L’objectif principal de ce projet, basé sur plusieurs années de collaboration et d’échange constructifs, est de créer un réseau international de recherche, pluridisciplinaire, dédié aux legs de l’esclavage, en Afrique et en Europe. Il est destiné à la mise en synergie des travaux réalisés par des équipes de recherche des deux continents, francophones et anglophones, sur les dynamiques sociales qui se mettent en place après les abolitions de l’esclavage et jusqu’à nos jours. Les 13 partenaires impliqués sur les deux continents ont tous des compétences et une expertise reconnues sur le sujet.
Le projet est composé de 3 volets (formation, recherche et valorisation) et a pour but de :

  • Promouvoir et soutenir la coopération entre chercheurs et institutions des deux continents
  • Renforcer le soutien aux jeunes chercheurs africains et européens
  • Développer de nouvelles synergies avec le monde académique et non-académique

Coordination : IRD – Marie-Pierre Ballarin (Urmis UMR205)

Consortium :

Europe : IRD (France),CNRS (France), Université de Nantes (France), Bath Spa University (Grande Bretagne) The University of Birmingham (Grande Bretagne), Faculdade de letras da Universidade de Lisboa (Portugal), Universitaet Hamburg (Allemagne)

Afrique : Catholic University of Eastern Africa (Kenya) ; Nationa Musuems of Kenya (Kenya), University of Mauritius (Maurice), University of Yaounde (Cameroun), Addis Ababa University (Ethiopie), Université Cheich Anta-Diop (Sénégal)

Slavery in Africa: A dialogue between Europe and Africa